•  

    Le Silence des Larbins...Le Silence des Larbins...

     

    Comme tous les lapins

    Se taisent les larbins,

    Ils hurlent en silence

    Leur détresse immense…Le Silence des Larbins...

     
    Le Silence des Larbins...

    Ils aboient comme des chiens

    Ces vulgaires vauriens,

    Ils pensent nous faire peur

    En nous promettant le malheur…

      Le Silence des Larbins...

    N'ayons pas peur de leur crasse humaine,

    Leurs mots aboyés ne sont que de la haine,

    Vides de sens, pour secouer le cocotier...

    Et croire que nous allons tous tomber.

    Le Silence des Larbins...

     Le Silence des Larbins...

    Vous voyez, la connerie n'a pas de limites,

    Surtout ne pas écouter la racaille hypocrite.

    Laissons ces malades dans leur grande illusion,

    Et vaquons simplement à nos occupations...

     

    Le Silence des Larbins...

     


    10 commentaires
  • Quand tu es là...

     

    Quand ton regard fait briller mes yeux,
    Quand ta magie bouscule mon cœur,
    Quand ta voix me parle avec douceur,
    Quand tes lèvres m’adressent des vœux…


    Quand les mots murmurent tes sentiments,
    Quand tes yeux brillent comme le soleil,
    Quand tes lèvres laissent un goût de miel,Quand tu es là...
    Quand, doucement, je redeviens enfant…

    Quand tes mots de bonheur ont percé le temps,
    Quand, dans un frisson, le rêve à commencé,
    Quand, soudain, tout n’est plus qu’irréalité ,
    Quand cet instant dure un long moment…

    Tes mains dans mes cheveux allument une lumière,
    Dans le fond de mon cœur, murmure une prière.
    Une larme de sérénité coule le long de mes yeux,
    Un grand frisson de bonheur vient allumer le feu…

     

    Quand tu es là...

     


    20 commentaires
  •  

     

    Ne pas faire de bruit
    D'un pas plus que léger
    Un souffle dans la nuit
    Arriver jusqu'à lui

    Et se faire discrète
    Presque sans être vue
    Comme une fleur de rêve
    Posée là en secret

    Un parfum de tendresse
    Dont on doute pourtant
    Mais qui pourtant se presse
    De calmer les tourments

    Juste pour déposer
    En ton lieu réservé
    Un baiser d'amitié
    A jamais préservé

     

    ...


    23 commentaires